Le Valenciano

Publié le Mis à jour le

Mapa

On laisse un peu de côté les voyages et on se tourne un peu plus sur ma vie à Valence (même si j’ai tout un voyage en Andalousie à vous raconter…). En Espagne on peut dire qu’il y un combat des langues. La langue officielle est le Castillan (Castellano), vous remarquerez qu’on ne dit pas « Espagnole » comme on dirait le « Français ». En réalité le pays se divise presque autant par ses régions que par ses langues. Bon ok j’exagère un petit peu, mais pas tellement en fait. On pourrait comparé ces langues aux langues des régions françaises comme l’Alsacien ou le Chti’. Sauf qu’ici c’est beaucoup plus marqué et revendiqué.

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Et bien parce que à Valence, on parle le Valenciano qui est en réalité comme le Catalan, mais attention ! Là aussi il y a débat, alors si jamais on vous demande… Je vous ai rien dit !

Le Valenciano peut être enseigné à l’école jusqu’au lycée, si je ne me trompe pas. Ensuite en école supérieure, c’est à l’élève de décider s’il veut suivre en Castillan ou en Valenciano. Du coup toi petit Erasmus qui te débrouille avec l’espagnole qu’on t’a enseigné à l’école, c’est à dire le Castillan, tu as intérêt à bien faire attention et à choisir tes cours… En Castillan !

Souvent on me dit « Mais le Valenciano ça ressemble au français ! Tu comprends pas quand on le parle ? »

Alors c’est vrai que ça se ressemble… Mais si tu l’étudies pas, si tu n’as pas un vocabulaire de base, et bien vas y pour comprendre ! Un exemple qu’on m’a donné pour me montrer à quel point ça ressemble :

Français : Fenêtre
Castillan : Ventana
Valencia : Finestra

Alors OUI ca se ressemble mais NON si je ne le sais pas je ne le devine pas ! Du coup des fois je me retrouve à suivre des conversations en Valenciano et je me dis que j’arrive rien à comprendre… Jusqu’à que je comprenne que c’est normal, c’est en Valenciano !

Et pour finir voici les petits mots que j’ai appris en Valenciano :

Bonne nuit : Bona nit
Au revoir : Adeu
Bon week end : Bon cap de semana

Je crois que j’en sais d’autre… Mais là ils ne me reviennent pas haha !

Madrid

Publié le Mis à jour le

Mardi 10 janvier 20h :

Natalia : Ça te dit d’aller à Madrid ce week end ?

Flo : …. Donne moi une heure pour réfléchir…

Flo : En fait c’est bon ! Je viens !

Il faut dire que Natalia retourne en Pologne cette semaine, son Erasmus se terminant… Et on avait décidé d’aller visiter Madrid ensemble. Alors, comment refuser ? Du coup c’était parti! On a organisé en 2jours et demi le voyage ; réservation de l’auberge de jeunesse, covoiturage aller/retour, sac… Et nous voilà parties vendredi après-midi sur les coups de 15h pour arriver à 18h30 à Madrid. Un super trajet avec des connaisseuses de Madrid qui nous ont dressé une liste des lieux à visiter ! En plus de cela, l’une d’elle vivait dans le quartier de notre auberge de jeunesse et nous ont aidé à la trouver ! Si ça ce n’’est pas de la chance je sais pas ce que c’est. L’auberge, vraiment géniale ! Situé dans le centre de Madrid, un très bon accueil, un lit meilleur que celui que j’ai à l’appart (j’ai hésité à l’embarquer…), des pièces chauffées  ( ça change de Valence !) et… Petit déjeuner inclus ! Churros, chocolat, café, thé… Un petit lien vers leur site si jamais vous êtes de passage à Madrid :

http://www.lasmusashostel.com

Nous disposions seulement de deux jours à la capitale, du coup il ne fallait pas chômer ! Le soir même après avoir déposés nos sacs, nous sommes allées faire un tour de nuit : plaza mayor, puerta del sol, plaza de espana, teatro real, gran via… Quand je vous dis qu’on a carburé pendant deux jours ! On a fini notre soirée dans un petit bar conseillé par l’une des filles du covoiturage dans le quartier de Lavapiés. Un super Mojito ! Aussi chers qu’en France mais… Ça valait vraiment la peine ! Et puis un jus de fruit frais de Papaye !

IMG_4826
Plaza mayor

Le lendemain on avait un programme chargé, on ne voulait rien manquer et on n’avait pas beaucoup de temps. Madrid, capitale d’Espagne, il y a pas mal de choses à voir ! On a commencé notre journée par la visite du Parque del Retiro qui, selon moi, tire son intérêt principal grâce à el Palacio de Cristal qui se trouve en son centre. Construit en 1887, c’est une architecture fortement influencée par le Cristal Palace de Joseph Paxton qui aujourd’hui n’existe plus. C’est une époque où l’on commence à utiliser l’acier avec le verre et voilà ce que ça peut donner. De le voir en photo c’est quelque chose, mais de le voir en vrai… S’en est encore une autre ! J’ai vraiment adoré !

IMG_4548IMG_4552IMG_4580

IMG_4607
Après on s’est beaucoup amusée dans le Palacio de IMG_4601Velazquez qui abritait une exposition d’art. Le palais est du même architecte que le Palacio de Cristal mais avec un langage plus classique. J’ai plus été charmée par le premier. En fait on s’est plus amusée avec les oeuvres d’art qu’autre chose !

IMG_4589

L’après-midi on se retrouve de l’autre côté de la ville, pour visiter le Temple d’Amon de Debod. L’Espagne ayant participé à la sauvegarde des monuments de Nubie, l’Egypte lui a offert en remerciant ce temple. On m’avait dit beaucoup de bien de ce temple mais finalement, je n’ai pas été conquise… Sans doute parce que quelque part dans ma tête, je me disais que ce temple n’avait pas sa place ici à Madrid et qu’il aurait été bien plus en valeur dans son site originel. Au centre de la capitale, il perdait un peu de son charme…IMG_4732

Petit tour dans le jardin de Sabatini avant de se rendre au Palacio Real. Malheureusement on n’a pas pu y rentrer mais rien que vu de l’extérieur, il en impose ! Il est sacrément grand !

IMG_4756

Notre journée ne s’arrête pas là ! Samedi 14 Février, commence le carnaval à Madrid ! Du coup après une courte pose à l’auberge, nous sommes reparties pour assister au défilé ! Vraiment un moment magique, ils ont l’art du spectacle ! Le tout suivi d’un feu d’artifice à la Plaza de Cibeles, tiré du Palacio de Cibeles. Impressionnant !

Notre première journée s’arrête là et on rentre à l’auberge en ayant mal aux pieds et aux jambes mais juste ravies !

Le dimanche on pourrait croire qu’on l’a fait plus cool mais… Pas vraiment finalement. on a commencé par le musée de la

Reine Sofia. Ca c’est de ma faute, j’ai entendu qu’il y avait le tableau « Guernica » de Picasso et… Je ne pouvais pas partir sans l’avoir vu ! Le musée est vraiment énorme, on a passé 2h et il nous manquait un étage et une aile. C’est pour vous dire… Guernica est impressionnant… Ça vaut le coup de le voir en vrai. Et surprise qui m’a beaucoup émue car je ne m’attendais pas du tout à le voir, « La jeune fille à la fenêtre » de Salvador Dali.

IMG_4860

IMG_4841

Nous avons continué notre journée avec le grand parc Manzanares qui suit le fleuve de Madrid. Nous avons notamment visité, très rapidement, le Matadero qui est un centre d’art alternatif. Il y a énormément de salles et les expositions changent régulièrement. Notamment, nous avons mangé au milieu de danseurs dans un hangar réaménagé. Je regrette de n’avoir pas eu plus de temps pour visiter les différentes salles. Nous avons remonté le parc jusqu’au pont d’Arganzuela de l’architecte Dominique Perrault (héhé un français !). Je l’avais vu en photo et je mettais dis que c’était encore une architecture «m’as-tu vu?». Et finalement… Il est vraiment sympa et j’en suis venue à la conclusion que parfois, l’architecture doit savoir se faire voir pour être belle.

IMG_4934

IMG_4976

IMG_4997

Notre séjour à Madrid se termine dans une chocolaterie réputée de Madrid pour ses Churros trempée dans le chocolat. La gourmandise nous perdra !

Alicante

Publié le Mis à jour le

tumblr_n4t7ofKdP21sxc7zvo1_500 Bon j’ai un peu de retard dans mes articles… Il manque toujours notre excursions à Cuenca et j’aimerais faire un article un peu plus précis sur l’Université d’Architecture maintenant que mon premier semestre est passé. Mais voilà c’est comme ça je le fais pas à pas.
Avouez que ça vous a manqué les gif !

Je suis rentrée en France pour les fêtes et là je m’apprête à aller au ski, ça change du climat de l’Espagne ! En Espagne les examens s’étalent sur tout le mois de Janvier… Comme je n’ai qu’un seul examen, le reste étant des rendues, j’en ai profité pour prolonger mon séjour à la maison. Du coup retour à Valence fin Janvier !

On retourne un peu dans le passé… Le week end du 6, 7 et 8 décembre on s’est organisées avec Natalia un petit voyage à Alicante à 2h30 de Valence. Au départ on voulait aller à Madrid mais l’idée est venue un peu tard et il n’y avait déjà plus de place pour dormir… Pas de soucis, on visite une autre ville et Madrid sera pour un autre grand week end ! Pour y aller et revenir on est passé par le site BlablaCar pour faire du covoiturage et on a trouvé une super auberge de jeunesse au centre d’Alicante. Alicante

IMG_3996

Le point d’intérêt de Alicante c’est avant tout son château perché sur un rocher à proximité de la mer. Ca c’est vraiment top ! Autant de la vue depuis la plage que de la vue depuis la château sur la ville et la mer. On a eu un peu de mal à trouver le chemin pour y monter mais ça vaut le coup. Ils ont bien travaillé toute la progression, avec des paliers, des points de vue… Une fois arrivées au château on se rend vraiment compte de sa taille. Ce n’est pas un tout petit non non non… Déjà il y a 4 bâtiments visitables et ensuite il y a tout un parcours extérieur entre les vielles pierres et la végétation. Quelques photos pour que vous puissiez vous imaginer la chose ::

IMG_3929IMG_3978IMG_4006

IMG_4057IMG_4125IMG_4118

En vrai, une fois qu’on a fait le château… Il n’y a pas tellement de chose à voir. Le centre historique est vraiment petit et le reste de la ville… C’est de la ville quoi. Le port vaut le coup, il y a de nombreux bateaux amarrés et on peut se promener le long des quais. On a passé un moment à flâner sur un banc et à profiter du soleil et des 20° en Hiver ! On a également visiter un super bateau et bu un verre sur le pont ! Et puis on est allé manger une glace dans le 3ème meilleur glacier d’Espagne et ça… C’était au top!


IMG_4246 IMG_4255 IMG_4258

J’ai encore envie de vous parler d’un point : « Tapas y Canas » ! C’est le nom d’un restaurant à tapas, on y est même retourné deux fois tellement c’est bon ! Le principe c’est ; tu t’installes, des serveurs passent avec des plateaux avec des tapas posés sur une planchette en bois. Tu prends ce que tu veux et c’est 0,90 par Tapas. On s’en est sorti à 8€ avec repas + boisson. Et quel repas ! Les Tapas étaient vraiment d’une qualité…. Piouuuu ! Je vous laisse imaginer en voyant les photos ! Je vous laisse, avec un peu de chance vous aurez un jour l’article sur Cuenca ! ❤

IMG_4315 IMG_4320

L’appartement

Publié le Mis à jour le

Je vous avais dit dans l’un de mes articles que j’avais trouvé un appartement mais en vrai je ne vous en ai pas trop parlé. Il se trouve dans le quartier de Benimaclet, un ancien village qui s’est fait absorber par Valence. Je vous en parlerais un peu plus, mais dans un prochain article. Je suis à 3 stations de tram de l’université, et environs 10min en vélo. L’appartement est SUPER bien situé ! A 2min de l’arrêt de tram, de la station de vélo, du Mercadona (supermarché), d’une papeterie… Bref parfait !

L’appartement lui même. Au début… Il était très sale. Il a fallut passer quelques heures à le nettoyer entièrement. Les murs de la cuisine étaient… Jaune au lieu de blanc. Ca laisse imaginer. Maintenant qu’il est tout propre, il est génial !

Il y a un grand salon avec deux canapés, une table basse et une table haute où on mange à 3 quand on peut. Ca arrive pas souvent parce qu’on a des horaires un peu décalés. Le salon est super grand ! C’est génial pour organiser des soirées. Vendredi dernier on était un peu plus de 10 à jouer à Mascarade et à Loups Garou tout en mangeant des plats préparés par chacun ❤ Et la dernière fois, notre colocataire espagnole nous a fait des moules qu’on a savouré sur la grande table. A plusieurs, ce salon est génial !

IMG_3596

En général je mange dans la cuisine, elle n’est pas très grande mais très conviviale. De tout l’appartement, c’est la pièce que je préfère. Elle est petite et pas si bien agencée mais c’est là qu’on partage nos meilleurs moments ! On parle, on mange, on partage nos repas, on enseigne respectivement nos langues et surtout… On rit beaucoup. La petite fenêtre donne sur un patio que j’appelle « le patio aux cuisines ». Effectivement, toutes les fenêtres de cuisines donne là. Du coup un soir, nos voisins de cuisines nous on invité à venir boire un verre chez eux avec nos différents voisins. Quand je vous dis que c’est mon espace préféré !

cuisine
Le lieu où on passe nos plus beaux moments !
IMG_3605
La fenêtre de nos voisins est celle à gauche
IMG_3608
Vu comme ça c’est pas très beau… Et en vrai pas tellement plus.

Mes colocataires ; Rocio qui est espagnole et Natalia polonaise. Elles sont vraiment géniales ! J’ai de la chance d’être tombée sur deux coloctaires aussi sympas ! Ca fait seulement 2 mois et demi qu’on est ensemble mais… On a déjà passé de supers moments. Je vous ai dit, on rit beaucoup.

De gauche à droite : Natalia, Moi, Rocio
De gauche à droite : Natalia, Moi, Rocio

Enfin, ma chambre. Elle est grande, un lit simple, un bureau et une armoire integrée dans le mur. Ma fenêtre donne sur un « cœur d’îlot ». La forme de la chambre est un peu particulière mais… Elle me plait vraiment ! Je m’y sens bien. Et j’ai même assez d’espace au sol pour pouvoir faire de belles maquettes. Si c’est pas beau la vie !
Aujourd’hui j’ai changé sa disposition. Le lit était collé à la fenêtre et bien que je sois en Espagne, le vent est froid. Comme l’isolation est pas super top, j’ai décidé de tout changer pour pouvoir mettre mon lit contre un mur. Du coup vous avez les photos du avant/après.

IMG_3625

IMG_3629

IMG_3628

Après :
IMG_3636

La vue depuis ma chambre
La vue depuis ma chambre

Je vous ai dis que je ne vous parlerais pas de mon quartier mais… Je vais quand même le faire un peu. Bénimaclet c’est un peu la fête tout le temps. Dans la semaine, mais surtout le week end, on peut voir des feux d’artifices depuis notre balcon. Au début ça surprend et au fil du temps on s’habitue. Mais on sort quand même sur le balcon pour regarder.
(Pour exemple, actuellement ça chante dans la rue. Je crois qu’ils ont gagné un match de foot).

Dans notre rue il y a une « église ». Je dis « église » parce que c’est un espace un peu comme une boutique qui sert d’église. Du coup, de temps en temps on a le droit à une profession dans la rue. C’est assez impressionnant, les praticants s’habillent de beaux vêtements, portent des bougies, on joue de la musique et un groupe de personne porte une statue représentant Jésus. Ils font le tour du quartier, encadré d’un corps de police pour bloquer la rue, et reviennent à la petite église pour redéposer la statue. Je sais pas vraiment en quoi ça consiste mais c’est assez sympa à regarder.

Voilà j’espère vous avez pu un petit peu visité mon appartement à travers mes mots.

Les voyages : Peniscola

Publié le Mis à jour le

J’ai découvert un organisme à Valence qui s’appelle « Happy Erasmus » et… C’est vraiment génial ! C’est par leur biais que je suis allée visiter l’Océanographique de Valence ! Je sais… Il faut que j’écrive un article dessus, mais promis il viendra ! Aujourd’hui je vais vous raconter mon dimanche ! C’est donc grâce à cet organisme que j’ai pu aller visiter Peniscola ! Pour vous situer et savoir de quelle ville je parle voici un itinéraire Google de Valence à Peniscola :

De bas en haut le long de la côte : Valence, Grottes de Sainte José, Peniscola. Et tout en haut Barcelone ! Et à gauche Madrid 🙂

 Vous voyez sur la carte que « Las Cuevas de Sant José » apparaît également en gras. Avant d’aller visiter Peniscola nous nous sommes arrêtés 2h pour visiter les grottes du village de Saint José. Ce fut vraiment magique ! La visite se fait en barque avec un guide qui nous explique différentes histoires sur les salles, sur l’eau douce présente dans la grotte dont l’origine est inconnue, le nom de certaines roches comme la méduse ou le poulpe… C’est l’une des seules grottes au monde qu’il est possible de visiter en barque ! Parfois il faut même baisser la tête pour éviter de se prendre une stalactite ! C’est vraiment un endroit qui a quelque chose de magique… Les photos étaient interdites mais j’ai cependant récupéré les photos du site Happy Erasmus.

cuevas_san_josep_01

cuevas_san_josep_03

cuevas_san_josep_02

Ensuite Peniscola ! On a commencé par manger notre sandwich sur la plage, du coup la première vue que j’ai eu de la ville c’est ça :

IMG_2357

Ca va il y a pire non ?
Et ça c’est nous devant le château et sur la plage ! Si elle est pas belle la vie !IMG_2364
Dans le groupe d’Erasmus on est 3 Français, 2 belges et 1 polonaise (ma colocataire <3)

Il faut savoir que le point clef de Peniscola c’est son château. Le guide qui nous a fait la visite la comparé au Mont Saint-Michel, certes il n’y a pas de marée, mais à l’époque c’était presque une île ! D’ailleurs « Peni » veut dire presque et « Scola » île. Il a été construit pour protéger le village des attaques des pirates. Le village est situé à l’intérieur des remparts et le château en lui-même permettait de surveiller l’horizon. Bien sûr maintenant Peniscola s’est développée et le village, qui est devenu ville, se développe bien au-delà des remparts.

La visite du château… C’est vraiment vraiment sympa ! Différent des châteaux qu’on peut trouver dans ma région par sa petite taille mais avec un charme qui lui est propre. Ce qui est vraiment incroyable, c’est la vue depuis le toit ; d’un côté la mer, de l’autre le reste de Peniscola avec sa plage et ses montagnes. Avalanche de photo pour que vous puissiez vraiment voir à quel point c’est joli !

La porte d'entrée           IMG_2395            IMG_2399

 

IMG_2417

IMG_2484

IMG_2454

IMG_2469

IMG_2481

Nous sommes redescendus dans les petites rues du vieux village. Ca monte ça descend, pas vraiment adéquate pour la voiture d’aujourd’hui qui a quand même trouvé sa place…

On a fini notre visite à la terrasse d’un café au bord de la plage. Une Horchata pour moi s’il vous plait ! La boisson produite à Valence avec un légume qui s’appelle la Chufa. Ca a un goût particulier et peu d’étranger apprécie… Mais moi je suis devenue accro ! Une petite photo de la table avant de finir.

10723532_10204687652729202_393583493_n

C’était vraiment une belle excursion ! Et je n’aurais jamais pu la faire sans l’organisation de Happy Erasmus !
Merci à eux !

Point deux : l’université

Publié le Mis à jour le

DSC_2343
Entrée principale de l’école d’archi

            Quand tu arrives dans le bordel de l’administration tu te demandes vraiment le pourquoi de ta présence ici. C’est quand même vachement plus simple et facile de rester chez soi, tranquille, dans un univers que tu connais et que tu maîtrises plus ou moins. La première semaine à l’université c’était un peu le parcours du combattant…

Lundi 8 Septembre, premier jour. Aucune information sur mes horaires. Ok, j’y vais pour 8h. Le service d’information m’a regardé avec un petit sourire moqueur quand j’ai expliqué que j’étais étudiante Erasmus et que je ne savais pas où aller.

« Je ne peux rien faire pour vous. »

 Ah d’accord… Merci. Je me tourne et vois des étudiants Erasmus. Qu’est ce qu’un étudiants Erasmus :

  • Il a l’air perdu et paniqué
  • Il a une feuille et un stylo en main
  • Il parle dans toutes les langues sauf en espagnol.

BINGO !

Je leur demande en quel cours ils vont et les suis gentiment. En gros c’était ça toute ma première journée. Le reste de la semaine ça aller un peu mieux, j’ai compris comment il fallait choisir les matières, comment trouver les horaires et les salles… Il faut savoir que le campus est… Enorme. L’INSA de Lyon est comparable. Comment en France, il y a les salles 102 – 320 – 403… Cependant là, ça s’organise par colonne. C’est à dire vous avez la colonne n°3 et c’est ici que vous allez trouvez toutes les classes en 300. Ca quand tu le sais pas… C’est pas évident.

 

Le lieu le plus important pour toi, petit Erasmus, c’est l’office international ou le lieux qui va sauver ton année. Ouvert de 11h à 13h et fermé le vendredi. Ils sont très bien, parlent plusieurs langues, sont patients… Bref une très bonne équipe !

 

Quelques points généraux qui m’ont marqués :

  • Il n’y a pas d’amphithéâtre ; c’est comme en primaire, de grande salle de classe avec un tableau noir, un projecteur quand même parce qu’on est au XXIème siècle, et des tables avec un petit casier en dessous pour ranger ton classeur 😉
  • Les élèves sont beaucoup moins stressés qu’en France.
  • Les profs paraissent plus cool, il y a moins de distance entre prof/élève.
  • Les ateliers de projet ont un plan rectangulaire avec des cloisons démontables ce qui permet de séparer les différents ateliers de projet. Une télé est installée dans chacune de ces cloisons qui permet de montrer les travaux informatiques des élèves. Plutôt bien pensé.
  • Environs 15 élèves par prof de projet.
  • Les profs de projet se souviennent de vos prénoms.

 

Le campus en soit.
Il se compose de plusieurs corps de bâtiments ; architecture, sciences, biologie… Je ne saurais absolument pas vous dire combien il y a de type d’étude, et encore seulement celle « Polytechniques ». Mon préféré c’est celui de Bellas Artes. A l’extérieur il y a des grands murs où une fois par an, un concours est organisé pour le repeindre. Du coup vous pouvez voir et admirez les œuvres des gagnants. Ca personnalise l’école et ça donne le ton. Un exemple ci-dessous, mon préféré :

Cerf

Il y a pas mal de lieux pour manger, enfin j’en ai vu 3 pour le moment, mais c’est pas très… Equilibré. Sandwich, pizza, hamburger ou salade (le dernier étant le plus équilibré). Du coup je pense que je me ferais des petits tup’ à manger sur place. Le budget n’est pas important, 1,30 le sandwich et 3,15 la salade. Pas de quoi s’affoler. Et le meilleur, ce qui pour moi n’a pas de prix, tu peux boire un jus d’orange pressée ❤ Si c’est pas beau ça ?!

DSC_2608

Il existe différent service qui sont agréable comme la grande bibliothèque au centre de l’université, la librairie, la reprographie… LA reprographie… C’est un point dont je ne suis pas tout à fait satisfaite. Il n’y en a qu’une, si je ne me trompe pas, pour l’ensemble de l’université. Que tu imprimes 1 feuille A4 ou un livre c’est le même endroit… Le 1er jour j’ai attendu 1h pour photocopier 3 documents pour mon inscription…

Sinon pour le déplacement, l’université est desservie par le Tram (2 stations rien que pour nous <3) mais il existe également beaucoup de station Valenbisi (le Vel’hop de Valence) dans l’université. Je jongle entre tram et vélo selon le temps que j’ai devant moi.

 

Et pour finir, une vue d’une partie de l’Université à 8h du matin :

DSC_2611

Après le vol

Publié le Mis à jour le

En vrai 3 jours que je suis à Valence. Dans ma tête 10jours. Le rythme en Espagne est très différent de celui de la France, la température oblige. On profite de la matinée où il ne fait pas encore trop chaud, on arrête tout vers 14h pour manger, on reprend vers 17h. Je me suis habituée aux repas décalés, pour ça pas trop de problème. Là où j’en ai plus c’est pour le matin… Les espagnoles se couchent vers 2h et se lèvent vers 11h. Je me couche vers 00h/1h, je me lève a 8h30 et je cours toute la journée. Les journées espagnoles paraissent bien plus longues que les journées françaises.

3 jours en Espagne = 10 jours en Francetumblr_n7u30lQ96i1sxc7zvo1_500

Une autre grande différence entre la France et l’Espagne : les appartements.
30 Septembre, 2 jours avant mon départ pour Valence, mes amis me demandent :
« Et ton appartement il est près de l’Université ? »
« …. »
« T’as un appartement non ? »
« Non. »                                                               Réaction –>

Il faut savoir qu’en Espagne, on s’y prend très tard pour avoir son appartement. En réalité, les étudiants ont commencé réellement à visiter les appartements hier. Pour un français ça fait peur, on a besoin d’avoir son appartement en Juillet pour la rentrée de Septembre quitte à payer 2 mois de loyer dans le vent, et je le comprends. Du coup je suis partie sans avoir d’appartement, j’avais tout de même DSC_2340chercher un peu sur le net et envoyer quelques mails, pour me rassurer. Le mardi j’ai visité les 3 trouvés sur le net, j’en gardais 1 en tête. Le lendemain j’ai visité les appartements que Julia a trouvé. Bingo j’ai un appartement : une grande chambre, bien situé, un grand salon… Bref un excellent appartement et que avec des filles.  En Espagne on se « mélange », c’est à dire qu’on trouve beaucoup d’appartement mixte et très peu pour un seul genre. En espagnol « un mezcla ».
Pour trouver un appartement c’est « facile ». Il suffit de descendre dans la rue, dans le quartier cibler et de prendre les numéros des annonces accrochées un peu partout. Nous avons bien du récupérer une vingtaine de numéro ainsi. Photo pour preuve.
Les appartements espagnoles sont composés de minimum 3 chambres et souvent 4. Les chambres sont petites, la plus part du temps il y a la place pour un lit, une étagère et une table, point. Difficile de trouver une grande chambre, c’est peut être pour cette raison que les étudiants en architecture de Valence travaillent beaucoup plus sur l’ordinateur ; ils n’ont pas la place pour des formats A0.

J’ai encore beaucoup de chose à vous raconter, mais en un seul article je crois que c’est trop.
Alors sur ce je vous souhaite buenas noches ❤

Point un : le vol

Publié le Mis à jour le

Toute l’année et une bonne partie de l’été j’ai préparé cette année Erasmus : choix de ville, de matière, bourse, cours de langue, test, avion… On pourrait croire que mentalement j’étais consciente de l’approche de mon départ, de la réalité de ce que j’allais vivre.
6:00 ce matin ce n’était toujours pas le cas. Et vous savez quoi ? 21:10 Valencia, je ne réalise toujours pas.
Départ de la maison 7:30, léger petit déjeuner je n’ai pas très faim, pourtant je ne stresse pas.
10:30 arrivé à Francfort. On enregistre les valises sans soucis sans attente. Un poids en moins, au propre comme au figuré, je peux avaler un bon gros dessert comme les allemands savent le faire.
Pas grand chose à raconter sur le vol, simplement qu’avec une compagnie Low Cost il faut s’attendre au minimum vital et à se faire harceler pendant tout le vol par les hôtesses qui veulent vous vendre parfums, jeux à gratter… Harceler est peut être fort, mais on y est presque.
Atterrissage a 15:00 soit 30min avant l’arrivée prévu. Les trompettes raisonnent dans l’avion pour saluer l’efficacité de la compagnie 😉 A croire qu’ils annoncent 2:30 au lieu des 2:00 de trajet pour donner bonne impression.
Ma correspondante nous a dignement cherchées à l’aéroport, et heureusement qu’elle était là… Rien que pour trouver l’appartement et pour tout ce qu’elle nous a apprit sur Valence… Bref ❤
Nous avons pris un appartement en location  pour 15 jours le temps de trouver un appartement plus proche du campus : demain une nouvelle aventure, vous l’aurez compris.

Première impression :DSC_2322
C’est très différent de Strasbourg où la ville semble respirer. Dans le quartier de l’appartement, parce que c’est le seul qu’on a eu le temps de « voir » en allant faire les courses, les bâtiments sont hauts et me font penser à Paris, avec toute fois des rues plus larges. Je n’ai pas encore vu le « beau » Valence.
Un autre point singulier, ma chambre dans l’appartement donne sur un coeur d’îlot, mais bien différent de ceux que l’on peut trouver en France. On ne peut pas circuler puisqu’il se compose de toit de différentes hauteurs. Des balcons donnent sur cet espace mais les habitants s’en servent pour faire sécher leurs linges. C’est un espace déroutant, surtout pour un étudiant en architecture… Ce coeur d’îlot pourrait être aménager, utiliser et apprécier. Là j’ai plus l’impression de voir « l’envers du décor ».
Je ne peux pas vous faire une photo ce soir, la nuit est tombée. Je tacherais de mettre à jour l’article : mise à jour !
Ne vous y méprenez pas, je suis heureuse d’être içi ! Je fais seulement part de ce qu’il m’interpelle.

Je vous souhaite une bonne soirée/nuit, pour moi ce sera nuit, la journée a été longue.

Une petite vue de l’appartement et une vue depuis la fenêtre du salon sur Valence de nuit :
Désolé pour la qualité… Qualité téléphone en attendant que mon appareil photo arrive

 DSC_2321                     DSC_2320